Déménager avec un chien : tout est question d’anticipation

Bonjour tout le monde !

Plusieurs d’entre vous le savent : j’ai pris une longue pause… car nous venons de déménager ! C’est l’occasion de partager avec vous notre vécu avec notre chienne pour préparer et gérer ce grand événement, car déménager avec un chien, ce n’est pas forcément facile.

chiot_carton

 

C’est prouvé et maintes fois constaté : nos amis canins ressentent beaucoup plus de choses qu’on ne le croit. Un chamboulement comme un déménagement ne peut pas passer inaperçu auprès d’eux ; nous avons donc essayé de faire au mieux pour qu’elle ne soit pas trop déstabilisée.

 

D’aucun dirait qu’un chien, c’est juste heureux avec ses maîtres, et qu’il n’y a pas à réfléchir à ce genre de choses. Cependant, nous avons égoïstement souhaité éviter les conséquences du stress chez le chien :
– nuit de pleurs dans un lieu inconnu
– dégradations pour attirer l’attention
– problèmes de santé dus au stress (diarrhées, perte d’appétit, insomnies…)
Et j’en oublie sûrement !

1/ Où sera mon chien le jour J ?

Quand vous aurez les camions prêts devant chez vous, que plusieurs personnes défileront chargées d’électroménager, de tableaux sous verre, de lourds cartons, etc., il sera mal venu que votre chien gambade dans les pattes de tout le monde, manque de se sauver à cause d’une porte ouverte, avale une chaussette 😉 qui traîne dans un carton…

Notre solution : la faire garder le jour du « grand chambardement » par mes parents, qui la gardent ponctuellement quand nous n’avons pas la possibilité de l’avoir avec nous (voir L’absence : que devient mon chien quand je ne suis pas là ?). Nous leur avons déposé le vendredi soir et l’avons récupérée le samedi soir. Comme ça, nous avons pu passer la journée concentrés sur le déménagement, sans s’inquiéter pour elle.

2/ L’habituer au lieu

76838547_o

Nous savons que notre chienne a besoin d’un temps pour « s’approprier » un lieu, constatation faite pendant les vacances. Elle tourne, renifle partout, rentre et sort plusieurs fois, ne peut pas rester en place, couine… Ça peut vite se terminer en nuit d’insomnie, car autant pendant les vacances, les lieux sont plus petits, nous sommes plus près d’elle, tandis que dans cette nouvelle maison, c’est encore plus grand que d’habitude et nous sommes plus loin d’elle pendant la nuit.

Notre solution : l’amener dans la maison plusieurs fois avant d’y emménager. Nous avons eu la chance de pouvoir l’acheter avant de vendre notre précédente maison, et d’ainsi commencer les travaux prévus. Ça a été l’occasion de prendre la chienne avec nous et d’ainsi l’habituer au fur et à mesure à son nouveau chez elle.

3/ L’habituer à être seul dans ce lieu

Ce paragraphe ne concernera pas tout le monde, mais nous faisons partie des maîtres qui travaillent toute la journée. Donc, notre chienne a appris à rester seule dans le jardin. C’est malheureusement une condition sine qua none pour que notre organisation fonctionne. Il n’était donc pas possible que notre chienne ne supporte plus la solitude, suite à un traumatisme lié à une mauvaise gestion de notre changement d’habitation (la célèbre « peur d’être abandonné » que connaissent beaucoup d’animaux de compagnie…).

Notre solution : la laisser seule dans le jardin progressivement avant même d’y emménager. Comme indiqué plus haut, nous avons pu aller dans la maison avant de vendre la précédente, nous avons donc volontairement laissé notre chienne ponctuellement pendant les travaux. Le temps d’une course, le temps d’un déjeuner… En allongeant les durées petit à petit. Finalement, nous avons fait comme quand elle était petite ! On ne change pas une technique qui marche !

4/ L’aider à se sentir chez lui

1633Tout va être nouveau, inconnu : les odeurs, les espaces, la disposition des meubles, voir même les meubles en eux-mêmes, l’emplacement de votre chambre, les habitudes horaires, etc. Or, nous savons combien nos chiens peuvent s’accrocher aux habitudes et à la routine.

Notre solution : disposer « ses » objets en évidence pour qu’elle trouve ses marques. Nous lui avons donc placé sa niche, ses jouets favoris, ses gamelles habituelles, son coussin… avant même de la laisser rentrer. Ainsi, elle a retrouvé ses repères rapidement et s’est moins sentie dans l’inconnu.

5/ Fixer les règles et les nouvelles habitudes

Honnêtement, quand vous voyez votre chien qui tourne partout, qui s’inquiète, qui a envie de voir tout et de rester sur vos talons, sachant que vous avez beaucoup de choses à faire pour vous installer, il est tentant de laisser faire et de se dire que pour les règles, on verra plus tard. Malheureusement, ce n’est pas le bon choix pour rassurer votre animal ! Il a besoin de limites et de savoir que vous « maîtrisez » le truc ! C’est d’abord en vous qu’il a confiance…

Notre solution : lui fixer les règles dès la première minute et être vraiment intransigeants sur le sujet. C’est pas facile, mais ça a été très efficace. Elle a tenté d’outrepasser, d’en profiter par exemple pour entrer dans la chambre, la salle de bains… mais ces choses-là lui ont toujours été interdites chez nous, et ça n’a pas changé ! Soyez donc cohérents, gardez les mêmes règles que dans votre ancien chez vous, quelles qu’elles soient, et tenez bon !

Résultat de tout ça : tout se passe très bien ! Pas de drame la nuit, pas de détérioration, super santé, elle reste seule dans le jardin sans se plaindre, comme avant… Génial !

Par contre, à savoir : elle n’est pas restée de marbre pour autant.

 

Chien avale chaussette 2Voici une anecdote qui confirme la sensibilité de nos amis à 4 pattes : lorsque j’ai retrouvé ma chienne chez mes parents en fin de journée de déménagement, elle m’a fait un accueil tout à fait inhabituel, dans le sens où c’était elle, mais en puissance 10 ! Une excitation complètement démesurée, que je ne lui avais jamais vue, à en être violente (ça reste un Doberman, qui plus est…). De plus, mes parents m’ont raconté qu’elle n’a pas voulu rester dormir seule, comme elle en a l’habitude chez eux. Elle les a réveillés, et ma mère a fini par descendre dormir sur son canapé, ma chienne couchée près d’elle ! Elle n’avait jamais fait ça chez eux !

Nous avons cherché pourquoi, et voici ce qu’on s’est dit :
elle nous a vus faire les cartons depuis plusieurs jours, bouger les meubles, tout chambouler
contrairement à d’habitude, nous avons amené chez mes parents ses affaires (niche, gamelle…), alors que normalement, quand on la laisse chez eux, elle a un tapis et une gamelle là-bas

Déduction : elle a compris qu’il se passait quelque chose en nous voyant préparer le déménagement, et elle a cru qu’on se débarrassait d’elle en l’amenant chez mes parents avec toutes ses petites affaires.

Ce ne sont que des suppositions, mais son comportement atypique nous a quand même poussés à nous poser des questions !

En tout cas, nous nous en sommes très bien sortis et je suis fière de notre « fifille » ! Je tiens d’ailleurs à remercier sur le sujet Jean-Luc, du blog Eduquersonchien.com, ainsi que Paul, du blog nosamisleschiens.fr, qui ont également abordé le sujet dans leur article, ce qui m’a beaucoup aidée à trouver les meilleures solutions pour vivre le mieux possible notre déménagement avec notre chienne !

Allez, je vous laisse : je retourne déballer mes cartons ! 🙂

Aloux

No votes yet.
Please wait...

12 comments

  • Josy on mars 5, 2017 at 7:52 said:

    Je dois déménager à 400 kms avec mes 2 chiennes qui ont eu un passé de maltraitance( lévrier galgos de 11 ans et Labrador de 5 ans) et j en suis malade du jour du départ la veille je vais les laisser chez des gens qui les ont gardées 1 fois chez nous mais arrivée dans le nouveau lieu elles vont chercher leur ancienne maison.deja que je suis devastee de laisser enterre sur notre terrain mon lévrier mort le 1 er juillet 2016 ,j en suis malade

    • Aloux on mars 9, 2017 at 2:50 said:

      Bonjour Josy,
      C’est vrai que c’est difficile de quitter son lieu de vie vers un autre avec nos toutous, mais sachez que vos chiens seront toujours plus attachés à vous qu’à votre maison. Ils vous suivront jusqu’au bout du monde ! Et tant que vous êtes heureuse, ils le seront 🙂
      Bon courage pour ce grand changement !

  • Suzanne Boivin on avril 3, 2016 at 2:12 said:

    Je demenage c es tu mirux d aller le porter a l ecole canine pour la fin de semaine ?

  • Eli on avril 7, 2015 at 12:07 said:

    Ce sont des conseils très importants pour assurer que rien de mal ne se passe à votre chien pendant votre déménagement. C’est facile à négliger votre chien, surtout pendant que vous remplissez le camion; et si la porte reste ouverte le chien peut vite sortir sans que vous le sachiez. Comme vous le dites, il faut éviter des conditions qui peuvent engendrer du stress chez le chien.
    Eli | Déménagement Ste-Julie Inc

  • relocation on août 10, 2013 at 11:56 said:

    Des informations vraiment pertinentes, et rares sur le net, merci pour le partage des ces informations.

  • Marvyn on juillet 28, 2013 at 1:16 said:

    très très belle article bravo

    il est vrais que nos amis a quatre pattes on leur habitude et le fait de déménager perturbe leur habitudes

    encore bravo pour ce magnifique article

    Marvyn

    • Aloux on juillet 29, 2013 at 12:12 said:

      Merci Marvyn ! Oh oui, nos chiens s’attachent tellement à leurs habitudes que je craignais sa réaction…
      Mais tout va bien, c’est génial !
      A bientôt

  • Karole on juillet 28, 2013 at 11:35 said:

    Félicitations pour la nouvelle maison ! Je suis contente de vous retrouver pour un nouvel article 🙂
    Merci pour ce partage d’expérience dans le cadre d’un déménagement !

    • Aloux on juillet 29, 2013 at 12:14 said:

      Merci Karole !
      C’est top, une nouvelle maison, j’adore ! On recommence tout, c’est toujours motivant…
      Et on a encore un paquet de travaux !
      En tout cas, avec notre Gaïa, ça roule, et c’est un poids en moins !
      Merci en tout cas de suivre ma petite actualité ! Je suis ravie de revenir un peu sur la toile, à très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *