Un syndrome fatal du chien : la CMD (cardiomyopathie dilatée)

Cardiomyopathie dilatéeParce qu’il faut parfois parler des sujets qui fâchent, en voici un qui m’a touchée au plus près, puisque notre chienne Doberman en est morte en ce début d’année 2017 : la cardiomyopathie dilatée, communément appelée CMD.

Même si je vais essayer de vous résumer dans les grandes lignes de quoi on parle, je ne vous ferai pas ici un cours sur ce syndrome car je ne suis ni vétérinaire, ni spécialiste. Je ne peux vous parler que de ce qu’on a appris et vécu, et vous apporter peut-être quelques pistes pour vous éviter _ou tout du moins retarder_ une fin peu réjouissante et trop prématurée de votre ami à 4 pattes.

LA CMD : QU’EST-CE QUE C’EST ?

La cardiomyopathie dilatée du chien n’est pas une maladie, mais un syndrome (un ensemble de symptômes provoqués par des causes définies ou non). Il faut savoir que dans environ 90% des cas, la cause de ce syndrome chez les chiens est inconnue, car les facteurs peuvent être multiples.

En résumé, le muscle cardiaque se dilate et s’affine d’une telle façon qu’il n’a plus la force nécessaire pour remplir son rôle de pompe, ce qui provoque une insuffisance cardiaque et les symptômes qui peuvent l’accompagner.

QUELS CHIENS PEUVENT ÊTRE CONCERNÉS ?

Grands chiensSi ce syndrome peut se rencontrer chez tous les chiens, il ne faut pas se mentir, ce sont tout de même les races de grande taille qui sont les plus prédisposées (Berger Allemand, Labrador, Dogue…). Plus particulièrement, les Dobermans et les Boxers développent des formes à part qui font penser que la cause pourrait être dans l’hérédité.

 

QU’EST-CE QUI SE PASSE SI MON CHIEN EN EST ATTEINT ?

Les symptômes que vous pourrez discerner sont ceux de l’insuffisance cardiaque. Une liste non exhaustive : votre chien est plus essoufflé après un effort, il est moins endurant, il tousse ou expectore de façon suspecte… Il peut aussi perdre du poids ou s’évanouir. Un autre symptôme peut être un œdème, donc les pattes qui gonflent, ou le ventre.

COMMENT PRÉVENIR LA CMD ?

Il n’existe rien d’infaillible pour dépister la cardiomyopathie, mais voici ce que vous pouvez faire :

  • l’échographie cardiaque : notre chienne est partie à 5 ans 1/2, ce qui reste très jeune, même pour un Doberman (espérance de vie de 8 à 10 ans en moyenne). Un examen externe ne permettant pas, ou très peu, de repérer les signes d’une cardiomyopathie, je ne saurais trop vous conseiller de simplement lui faire faire une échographie cardiaque annuelle au moins dès 4 ans pour vérifier son cœur. Parlez-en à votre vétérinaire : ça ne coûte pas grand chose (environ 30 €, tarifs à consulter), et vous verrez immédiatement s’il y a des prémices.
  • le dépistage par prise de sang : un test sanguin est commercialisé depuis quelques temps pour dépister certaines formes de CMD. Encore une fois, ce n’est pas garanti à 100%, mais ça peut être utile. Vous pouvez consulter la page du Doberman Club France qui développe le sujet.

Si la cardiomyopathie est repérée avant que des symptômes trop graves se manifestent, vous pourrez en discuter avec votre vétérinaire, mais en gros, il existe des traitements qui aident le cœur à battre, ce qui repousse quelque peu l’échéance, et vous devrez limiter les efforts de votre chien. Qu’il reste au calme, pas d’effort intense.

Soyez prévenus : la CMD ne se guérit pas, à moins de « changer » le cœur de votre toutou. Vous pouvez donc mesurer la gravité de ce syndrome…

NOTRE HISTOIRE

Le 1er Janvier 2017, nous sommes allés faire une grande balade avec notre chienne, Gaïa, âgée de 5 ans 1/2 et en pleine forme. Arnaud court, je suis à vélo, la chienne nous suit, comme on a pu le faire de nombreuses fois. Nous rentrons vers 16h, et à partir d’environ 18h, Gaïa tousse, comme si elle avait quelque chose de coincé au fond de la gorge. On ne s’alarme pas, ça lui est déjà arrivé (un brin d’herbe, par exemple), mais plus le temps passe, plus elle tousse. Elle ne peut pas se coucher, elle tousse, tousse et re-tousse. Nous finissons par appeler les urgences vétérinaires (le 1er Janvier était un dimanche) et nous l’amenons en pleine nuit.

La vétérinaire de garde n’est pas optimiste : pendant l’auscultation, la chienne commence à cracher du sang. Elle évoque une écharde qui aurait pu se loger dans son œsophage et le percer, par exemple, ce qui peut être tout aussi fatal. Nous leur laissons la chienne pour la nuit avec pour consigne d’attendre le lendemain matin avant d’avoir des nouvelles.

Echographie cardiaque chien cmdIl s’avère que la chienne a fait un œdème durant la nuit : ses pattes et ses babines auraient gonflé de façon démesurée. Ils lui ont fait une échographie cardiaque, le diagnostic est sans appel : CMD avancée. Elle reçoit du diurétique (pour évacuer l’eau) en intraveineuse et son œdème semble disparaître, et ils lui donnent un médicament qui aide le cœur à fonctionner.

Ce qui s’est passé : son cœur trop faible ne permettant plus une bonne circulation sanguine (muscle cardiaque trop fin), l’eau s’est donc accumulée à ses extrémités et dans ses poumons, ce qui a provoqué sa toux, le seul symptôme externe que nous avons pu constater. Ils nous la rendent le lundi après-midi : elle n’a plus d’œdème, elle ne tousse presque plus, on nous annonce le diagnostic mais avec un espoir qu’avec le traitement, on pourra encore profiter d’elle quelques temps. Notre chienne semble en forme, elle veut jouer, elle mange, tout semble aller, nous essayons de rester confiants.

Malheureusement, quelques heures plus tard, sa toux recommence… Nous souhaitons suivre la posologie qu’ils nous ont indiqué mais on voit bien que ses poumons se remplissent d’eau à nouveau. Elle ne peut même plus se coucher, elle s’endort debout tellement elle est fatiguée, nous sommes désespérés. On contacte à nouveau le vétérinaire, à 3h du matin, demandons si nous pouvons lui donner un diurétique plus tôt que ce qui a été prescrit, nous y sommes autorisés, et elle a un répit de quelques heures où elle parvient à dormir. Le diurétique fonctionne vraiment bien…

… mais il faut se rendre à l’évidence : nous ne pourrons pas lui administrer un médicament toutes les 4h, ce n’est pas une vie pour elle, nous ne pouvons pas la laisser souffrir ainsi, nous sommes forcés de prendre la décision la plus dure de notre vie. Elle est donc euthanasiée le mardi 3 Janvier 2017, à 19h.

Gaia dans les champsNos regrets si on avait su : nous aurions dû lui faire faire des échographies cardiaques régulières dès 4 ans pour anticiper et aider son cœur bien avant. De plus, elle ne coursait plus les lapins comme elle le faisait quand elle était jeune, mais on a associé ça à la « sagesse » et au calme de son âge, pas à un symptôme notoire. Elle n’était pas spécialement plus essoufflée, juste moins folle et moins téméraire.

D’autres propriétaires de Dobermans victimes de ce syndrome nous ont même rapporté des faits encore plus brutaux que ce qu’on a vécu : le chien fait un arrêt cardiaque alors qu’il est juste debout à côté de son maître, ou il est retrouvé mort dans son panier au petit matin, sans aucun signe avant-coureur. Certains ont même perdu leur chien à 3 ans.

A RETENIR

Il faut savoir une chose importante : les chiens ne se rendent pas compte qu’ils sont malades. Ils ne se ménagent pas, surtout les races très vives comme les Dobermans. Notre chienne jouait et voulait courir encore le jour de sa disparition, ça a été un déchirement ! Mon seul conseil : n’attendez pas de signes extérieurs pour y penser.

Faites faire des échographies cardiaques annuelles, faites faire le dépistage sanguin, et pour les Dobermans, renseignez-vous si vous le pouvez quant à sa lignée, car il y a des gènes porteurs. Il semblerait que des hérédités commencent à être constatées par les lignages des étalons des pays de l’est (Serbie notamment).

Ce syndrome est de plus en plus connu, voici quelques liens où vous trouverez encore plus d’informations :

No votes yet.
Please wait...

4 comments

  • Mag on mai 22, 2017 at 2:37 said:

    Coucou,

    J’imagine le choc …. Malheureusement on sait qu’environ 1 dobby sur 2 déclare ce syndrome tôt ou tard, ce qui est énorme.

    Notre vétérinaire le sait bien et suit Geko de très près, les assurances remboursent l’echo de contrôle, il ne faut pas hésiter à en souscrire une, surtout que le traitement est assez onéreux.

    La france, par l’intermédiaire de l’école de vétérinaire de Maison Alfort travaille d’ailleurs sur une étude européenne intitulée « LUPA ». J’espère que cette étude permettra un jour d’en savoir plus.

    En attendant je vous souhaite plein de bonheur avec votre nouveau loulou !

    Bisous

  • Béran on mars 14, 2017 at 12:47 said:

    C’est vraiment inquiétant. La mienne va sur 6 ans et je crois que je ne veux pas savoir. Parce qu’après, mon comportement va changer. Elle adore courir, faire du vélo.. C’est une chienne très dynamique.

    • Aloux on mars 15, 2017 at 9:55 said:

      Je suis tout à fait d’accord ! Malgré la soudaineté de sa disparition, nous sommes heureux de savoir que notre chienne a eu une belle vie, car les Dobermans sont très dynamiques, c’est impossible de les empêcher de courir ou de jouer. Ce serait les punir et les rendre malheureux ! La nôtre a donc pu connaître la liberté dans les champs, a couru avec nous, a connu de longues balades et des parties de jeux endiablés ! 🙂 Par contre, notre vétérinaire nous a dit qu’une cardiomyopathie dilatée repérée suffisamment tôt peut-être gérée par médication. Ce sont des formules qui permettent d’aider le cœur à pomper, ce qui retarderait considérablement la fatigue du muscle cardiaque et prolongerait donc la vie du toutou… A réfléchir…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *