Pour la journée internationale pour le droit des animaux…

… mobilisons-nous pour nos toutous : une pétition est accessible actuellement pour faire en sorte que le chien obtienne un statut juridique.

Vous savez quoi ? Actuellement, pour la loi, les animaux font partie des biens meubles !!! Ils n’ont donc aucune existence aux yeux de la loi et sont traités comme une table basse… ou une chaise… ou une lunette de toilettes…

Cet état de fait est affligeant. Alors signons, et changeons ça ensemble grâce à la Fondation 30 millions d’amis !

vignette_chaisebtn_signez

Le froid arrive : un manteau pour mon chien

chienhiverEt bien oui, les températures commencent à être un peu rudes pour les chiens sensibles, en ce moment ! Certains seront peut-être étonnés que j’aborde ce type de sujet en étant propriétaire d’un Doberman, mais ceux qui connaissent la race sauront qu’effectivement, ce sont des chiens sensibles au froid et à l’humidité.

En effet, ils font partie des races de chien sans sous-poil, donc avec une seule couche de fourrure, ce qui est peu. L’avantage non négligeable est qu’ils ne nécessitent pas de toilettage ; ils perdent aussi leurs poils assez peu, ces derniers étant d’ailleurs courts, donc moins visibles s’ils tombent.

Mais se présente du coup le problème du froid qui descend sur nous dès l’automne… et le manteau devient une solution à envisager !

NOTRE EXPÉRIENCE

Nous savions dès le début qu’il nous faudrait protéger notre chienne, nous avons donc essayé de « l’habiller » très rapidement. Mais la plupart sont des manteaux qui ne couvrent pas le dessous du corps, comme cette version très « écossaise »… 🙂

IMG_0145

On ne le voit pas très bien sur la photo, mais le ventre n’est pas du tout couvert. Nous avons aussi essayé le pull à col roulé mais elle l’a dépecé trop vite ! Il ne tenait pas car il était trop « stretch » et nous ne parvenions pas à lui trouver la taille adaptée.

L’ultime version 2013 : top !

Manteau combinaison chien

Voilà donc notre dernière tentative, pas mal du tout : c’est en fait une espèce de combinaison qui va jusqu’à s’attacher autour des pattes et couvre ainsi la totalité de son torse et une bonne partie de son ventre. Par contre, nous avons pris la taille L, indiquée adaptée pour les longueurs de dos de 60 cm, comme notre chienne, mais les Doberman ont de longues pattes, et franchement, c’est « pile-pile », je vous préviens !

 

Manteau combinaison pour chien

 

Il y a juste l’espace suffisant à l’arrière pour qu’elle fasse ses besoins tout à fait à l’aise, et le reste est entièrement protégé !

A RETENIR

Honnêtement, au vu du prix et de la qualité du manteau, c’est un excellent produit. Je ne vais pas vous faire l’article détaillé, je vous laisse le lien du site où je l’ai trouvé, mais il est très bien, avec fourrure bien chaude à l’intérieur et tissu totalement imperméable à l’extérieur. Bon, après, faut assumer d’habiller son toutou, mais si c’est pour son bien… on ne réfléchit pas, n’est-ce pas ? 🙂

Et vous, vos amis canins, ils sortent couverts…?

 

Source image à la une : http://buffetcomplet.blogspot.fr

 

Mon chien a un corps étranger dans l’œil

Gaia dans les champsMe revoilà pour vous parler de nos vacances d’été ! J’ai mis un peu de temps pour vous rapporter le témoignage de cette nouvelle expérience, mais ça vaut trop le détour pour ne pas le faire… pas de congés sans un épisode vétérinaire, bien entendu !

Qu’a fait notre chienne, vous demandez-vous ? Non, pas de chaussette, cette fois ! C’est l’œil qui a pris !

Voici la petite histoire…

Nous nous promenions en pleins champs à vélo avec notre Doberman, ravie de cette petite virée. C’est alors qu’un lapin jaillit près de nous, et notre Gaïa entama une course effrénée à sa suite ! Je ne vous cache pas que ce n’était pas la première fois, mais les lapins de notre région sont gros et ils l’avaient toujours semée très vite jusque-là. Mais cette fois, ce fut un petit gabarit qu’elle décida de chasser et il n’arriva pas à se débarrasser d’elle comme d’habitude.

Nous essayâmes tout ce qui était en notre pouvoir pour la rappeler près de nous, mais rien n’y fit ! Mon compagnon m’indiqua alors qu’il l’avait entendue « piailler » comme si elle s’était fait mal, mais nous ne la voyions déjà plus et je craignais surtout que le lapin lui fît traverser la route et qu’il n’y eût un accident.

Mon chien a un corps étranger dans l'oeil - avant opération

Enfin, Gaïa réapparut au bout d’un champ pour enfin nous rejoindre, sans le lapin bien évidemment, mais complètement épuisée et déshydratée par la course (c’est surprenant comme nos amis les chiens peuvent parfois aller au-delà de leurs limites quand leur instinct parle !). Mais ce n’était pas tout : elle semblait avoir un problème aux yeux, dont un à moitié fermé… =>

Elle avait parcouru des champs fraîchement moissonnés, nous nous doutions qu’elle avait pu recevoir dans les yeux de possibles grains de blé, ou autres, rejetés par les pattes du lapin poursuivi. Nous lui versâmes de l’eau dessus pour nettoyer un peu et rentrâmes immédiatement chez nous.

Nous essayâmes délicatement de lui retirer nous-même ce qu’elle avait dans l’œil ; à la première observation, ça avait la taille d’un grain de blé, nous pensions donc pouvoir le saisir aisément. Mais après quelques tentatives, l’intrus ne venant pas, nous n’insistâmes pas d’avantage et prîmes rendez-vous chez le vétérinaire. C’était louche…

Pour commencer, le vétérinaire fît la même chose que nous, puis elle décida d’endormir l’œil de notre chienne pour mieux l’ausculter en soulevant sa paupière inférieure. Elle constata alors que le corps étranger était bien plus important que ce qu’on pouvait croire, et elle programma une intervention immédiate.

Notre chienne fut donc placée sous anesthésie générale dans les minutes qui suivirent et nous laissâmes notre vétérinaire opérer. Nous patientions depuis à peine un quart d’heure qu’elle nous rejoignit en salle d’attente munie d’une pince qui tenait… ça !

Corps étranger 1Corps étranger 2

 

 

 

 

 

Nous avions du mal à le croire ! Et oui, ce gros morceau de végétal était dans l’œil de notre chienne ! Comment était-ce possible ? Nous apprîmes que les yeux de ces races de chiens ont une cavité très profonde sous le globe oculaire. Nous ne voyions que le haut de l’iceberg, et tout le reste était en butée contre son os, sous l’œil ! Même notre vétérinaire n’avait jamais vu ça ; un corps étranger de plus de 6 cm, ce n’est pas rien ! Je vous laisse mesurer et vous imaginer ça dans l’œil de votre toutou, ça fait très bizarre !

Mon chien a un corps étranger dans l’œil - après l'opération

Nous récupérâmes donc notre chienne-pirate ! 🙂 Manquait plus qu’un bandeau avec la tête de mort…

Le traitement : collyre matin et soir, antibiotiques pour éviter l’infection et visites chez le vétérinaire tous les 2 à 3 jours jusqu’à ce qu’on soit certains que son œil se remette sans problème. Notre crainte : qu’elle le perde, bien évidemment ! La spécialiste avait dû inciser la paupière inférieure pour intervenir et on ne sait jamais si un morceau ne reste pas coincé hors de notre vue. Mais tout va bien. D’ailleurs, notre chienne a gardé son œil rouge quelques semaines, mais aujourd’hui, c’est comme si rien ne s’était passé. Notre Gaïa court toujours les champs… mais plus les lapins, bizarrement !

N.B.: J’en profite pour vous témoigner l’émotion que ça a été de participer nous-même à l’anesthésie de notre chienne, ça ne nous était jamais arrivé ! Nous nous sommes installés à la campagne récemment, et le vétérinaire que nous avions en ville ne nous avait jamais laissés dépasser les salles d’examens. Mais cette fois, notre vétérinaire nous a demandé de les aider ! Mon compagnon a tenu notre chienne pendant qu’ils l’endormaient… Gros nœud à l’estomac, ça fait très bizarre ! Nous avons bien entendu quitté la salle d’opération pour l’intervention, mais c’était une étape que nous n’avions jamais vécue…

A RETENIR

On a quand même eu de la chance…

mon chien s’enfuit à la poursuite d’un animal : comme c’est toujours conseillé, nous n’avons pas bougé, juste appelé. Il est vain de vouloir poursuivre son chien dans ces cas-là ! Mais il peut toujours arriver que : soit votre chien se perd et ne vous retrouve plus, soit l’animal qu’il chasse le mène à un accident fatal. Nous avons eu de la chance !

mon chien a un corps étranger coincé dans l’œil : on a essayé de lui retirer nous-même, il faut rester très prudent sur ce point. Si vous voyez que vous n’y arrivez pas, arrêtez de suite, n’insistez pas, vous pouvez lui faire très mal. Nous aurions pu !

mon chien se fait retirer un corps étranger de l’œil : vu la taille du végétal et à quel point il s’était profondément enfoncé, l’opération aurait pu lui faire perdre cet œil, ou altérer sa vision. De plus, il y avait possibilité d’infection… Donc, ouf ! Comme quoi, il faut rapidement appeler son vétérinaire dans ces cas-là.

Voilà donc la petite nouveauté estivale de notre dobette ! Quelle imagination elle a pour nous pimenter notre quotidien… 😉

Mon chien pendant les vacances…Petsitting ?

Logo-Animaute

« Hello tout le monde !

Ayant passé la porte de mon petit blog, Grégory de l’équipe du site « Animaute » s’est prêté au jeu de l’interview pour nous parler un peu du petisitting (NB : garde d’animaux de compagnie), et donc du dogsitting (NB : garde de chien), qui m’intéresse personnellement plus particulièrement, vous vous en doutez…

J’avais entendu parler des dogwalkers dans les grandes villes (NB : promeneurs de chiens) et je savais qu’il existait des moyens plus « doux » que les pensions pour confier son chien en cas de vacances interdites pour lui. Mais j’ignorais que ce service s’était organisé depuis, au point d’être devenu un véritable réseau ! D’où mon envie d’en savoir un peu plus auprès de Grégory.

Mais avant toute chose, je te laisse te présenter à nos amis internautes !

– Merci Aloux ! Alors, bonjour à tous, je m’appelle donc Grégory, et j’ai intégré l’équipe Animaute il y a quelques mois. Je partage avec mes collègues le même amour pour les animaux ! J’ai toujours été entouré de boules de poils depuis mon enfance, que ce soit des chiens, des lapins, des hamsters ou des cochons d’Inde… Actuellement, je possède une adorable Boxer de 7 ans qui s’appelle Wallie et qui m’accompagne dans toutes mes aventures. Un peu comme Tintin et Milou !

Greg-Wallie-Animaute

– Un Boxer ? Super ! Elle doit être pleine d’énergie ! Alors, dis-nous un peu, quel est ton rôle au sein de l’équipe d’Animaute ?

– Et bien je travaille principalement sur la partie marketing. Par exemple, je suis en charge de l’animation des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest…). Cependant, en parallèle, je fais également partie du service client : je conseille donc les propriétaires d’animaux et les accompagne tout au long de leur demande. Ainsi, je réponds à tout moment aux questions de mes clients et je me tiens à leur disposition si besoin, car chaque client a son propre conseiller personnel, chez Animaute.

– Très bien, c’est personnalisé… Mais finalement, qu’est-ce qu’Animaute, exactement ?

– Animaute, c’est un site de mise en relation entre les propriétaires d’animaux et des familles d’accueil, également appelées « petsitters » (NB : gardiens d’animaux de compagnie), dont la qualité est certifiée, puisque notre équipe bénéficie de la présence d’un vétérinaire qui en établit les dossiers de sélection.

Le site propose également un vrai service de suivi pendant la garde avec la mise à disposition d’un service d’urgence les soirs de semaine, et également le weekend si besoin, pour les situations délicates comme un petsitter dans l’incapacité de terminer une garde (pour hospitalisation, par exemple), un problème vétérinaire avec un animal, etc.

Avec plus de 40 000 familles partout en France, le site permet en bref de trouver la « nounou » idéale ainsi que la prestation qui conviendra le mieux à chacun ! Garde en famille d’accueil, mais aussi garde à domicile (nuit chez le propriétaire), visites ou promenades…

D’ailleurs, il est intéressant de savoir que la garde d’animaux en famille est accessible pour tous les animaux de compagnie : garde de chien, chat, lapin, mais aussi furet, perroquet, cochon d’Inde, hamster et la plupart des NAC (NB : nouveaux animaux de compagnie).

Home-Animaute– Ah oui ? Même les NAC ? Cela veut-il dire aussi que vous proposez des petsitters qualifiés pour la garde d’animaux à caractère plus dangereux, type grands reptiles, arachnides, etc. ?

– Là, non, par contre. C’est tout de même à quelques exceptions près… En effet, les NAC ayant un caractère plus dangereux, mais aussi ceux d’origine plus sauvage, ne peuvent pas être pris en charge par nos services : araignées, lézards, iguanes, serpents… Voici la liste de ceux dont nos petsitters peuvent s’occuper : furet, hamster, cochon d’Inde, chinchilla, octodon, souris, rat, tortue, et oiseaux, dont perroquet et grande perruche.

Evidemment, ce sont les chiens et les chats qui arrivent en tête de liste des animaux les plus gardés, mais les NAC se popularisent de plus en plus.

– Vous m’avez l’air super organisés et très « rodés » ! C’est d’ailleurs bien visible par la qualité de votre site internet et la facilité d’accès à vos services. Depuis combien de temps est-ce qu’Animaute existe ?

Animaute existe depuis 2009 ; nous disposons donc d’une certaine expérience dans le domaine de la garde d’animaux en famille d’accueil. Le concept a été mis en place par Olivier TONDUSSON, diplômé de l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort et gérant d’Animaute en collaboration avec Renaud AUBERT, spécialiste dans le domaine animalier. Depuis sa création, Animaute ne cesse de progresser et compte aujourd’hui 9 membres dans son équipe, qui possèdent chacun une ou plusieurs boules de poils pour partager leur quotidien…

– Je suis curieuse de savoir comment on a pu arriver à fédérer autant de monde autour d’un concept qui est finalement basé uniquement sur la confiance. Le petsitting existe-t-il depuis longtemps ? D’où vient cette belle idée ? La France est-elle précurseur, ou s’est-on inspirés d’une expérience étrangère qui a fait ses preuves et fonctionne déjà ?

chien-famille-07449320

Le petsitting est un concept qui nous vient des pays anglo-saxons, et plus précisément d’Angleterre. Basé sur le même concept que le babysitting, le principe du petsitting est simple : le jour de votre déplacement ou de votre départ en vacances, vous pouvez confier votre compagnon à une famille qui prendra soin de lui jusqu’à votre retour.

Bien entendu, le concept a beaucoup évolué depuis son lancement, avec des prestations qui se sont adaptées en fonction du caractère des animaux. Mais son succès parle pour lui et il continue à se développer.

– Après avoir parcouru votre site internet, j’ai pu moi-même constater que vous sélectionnez avec minutie les petsitters que vous proposez. Par contre, je serais curieuse d’en connaître le coût, maintenant ! Pour la garde d’un chien… ?

– En ce qui concerne les tarifs des petsitters, ce sont les familles qui fixent leurs propres tarifs. Il est important de souligner que le site Animaute est le premier site de petsitting à proposer aux petsitters de fixer eux-mêmes leurs tarifs. En moyenne, on observe qu’une garde de chien revient à environ 12 € par jour au propriétaire. Pour obtenir un prix détaillé, il suffit de demander un devis sur le site : ça n’engage à rien et c’est entièrement gratuit !

Il est à noter aussi que la prestation ne comprend pas la nourriture : si le petsitter doit prendre en charge l’alimentation de l’animal à garder, il faut prendre « l’option croquette ». Grâce à cette option, c’est le petsitter qui prend en charge la nourriture et/ou la litière pendant toute la durée de la garde.

– D’autres diront peut-être que c’est cher, mais je suis personnellement surprise d’un tel prix d’appel ! 12 € la journée, c’est bien plus abordable que ce que je pensais, même si tu précises à juste titre que ça peut dépendre de plusieurs paramètres. Pour nos amis internautes les plus méfiants, peux-tu me dire si vous avez un système de « surveillance » des petsitters ?

chien-dans-famille– Avant toute chose, il est important de souligner que les petsitters sont sélectionnés chez Animaute par le biais d’un dossier établi par notre vétérinaire avec des critères spécifiques à respecter. Pour le système de surveillance, nous demandons aux propriétaires d’évaluer la qualité de la prestation de garde du petsitter avec un système de notation à la fin de chaque garde.

C’est un moyen de surveiller nos petsitters et de connaître également la qualité des prestations fournies par nos familles d’accueil. Si un petsitter reçoit un mauvais avis de la part d’un client, nous menons une enquête pour vérifier que les critères de qualité Animaute ont bien été respectés. Dans le cas où le petsitter ne correspond plus à ces critères, il est immédiatement sorti du réseau. Cela nous permet de maintenir le niveau de qualité qui fait la spécificité d’Animaute.

– Bon, je ne veux pas te retenir trop longtemps, et ce concept semble de toute façon plutôt séduisant. Alors, une dernière question pour ceux qui seraient inspirés et souhaiteraient devenir petsitter eux-mêmes : quelle est leur rétribution ?

– Et bien ce sont les familles qui fixent leurs propres tarifs, modifiables à tout moment par les petsitters en fonction de la prestation et de l’animal à garder ! »

Voilà, vous savez tout de notre entretien, je vous laisse juger du site http://www.animaute.fr/. Il ne reste après qu’à faire le pas de confier son animal à quelqu’un qu’on ne connaît pas… Et oui, c’est bien la seule barrière, et je suis la première à avoir du mal ! Mais à mon avis, c’est le meilleur moyen de partir rassuré. Dimension humaine, entre passionnés d’animaux, qu’on peut connaître grâce aux commentaires des autres clients…

Quelqu’un d’entre vous a-t-il déjà testé ? Qu’en pensez-vous, vous ? Si quelqu’un connaît, qu’il n’hésite pas à nous faire part de son expérience ! 🙂

Aloux

Le lit pour chien : une bonne surprise !

dogs-companion-lit-pour-chienÇa y est, nous avons craqué ! Nous avons investi dans un lit pour chien, vous rendez-vous compte ? J’en suis moi-même étonnée, puisque nous ne faisions pas partie jusqu’à maintenant des grands consommateurs d’accessoires canins, mais nous y sommes arrivés par la force des choses… et de notre chienne !

Nous en sommes arrivés là pour deux raisons :

1/ Le confort : notre chienne fait partie des chiens assez grands, donc assez lourds, et souffre bien entendu des coudes qui se dépilent à force de frottements sur le sol quand elle se couche ; nous savions que pour cette taille de chiens, il faut de préférence investir dans une couche suffisamment moelleuse pour éviter ce désagrément esthétique, et nous pensions jusque-là lui acheter des coussins qui remplissaient ce rôle, mais ils se tassaient vite sous son poids et n’étaient très rapidement plus du tout moelleux…

2/ La durée de vie : notre chienne a été sevrée tôt (portée de 13 chiots) et semble avoir une petite frustration sur le sujet des tétées (c’est en tout cas comme ça que nous l’interprétons) : dès qu’elle peut trouver quelque chose qui rentre dans sa gueule, elle en fait un paquet qu’elle tète comme si ça la rassurait. Mais le revers est qu’elle nous détériore tous les coussins que nous avons pu lui acheter, évidemment ! Car un dobby qui tète reste un dobby, ça a de la force…

Nous en étions donc encore une fois arrivés à un moment où il fallait lui racheter de quoi dormir dessus, et à force, nous cherchions une solution qui dure vraiment.

Et bien le lit pour chien nous l’a donnée, même si nous n’étions pas bien chauds pour en arriver là ! Déjà, pour le confort, c’est sûr. C’est très bien conçu, et d’ailleurs très étonnant ! La matière qu’ils utilisent se durcissant quand l’animal se positionne dessus (un peu comme les poufs qu’on utilise pour s’asseoir), notre chienne ne peut plus prendre un coin dans sa gueule pour le téter et ne l’abîme donc pas !

Nous comptons donc le conserver un moment, ce lit…

Au-delà de l’anecdote, je ne saurais que vous conseiller d’aller voir le site qui explique parfaitement en quoi la matière utilisée montre des propriétés étonnantes. Evidemment, ça coûte ! Nous avons dépensé presque 100 € pour celui de notre chienne (grâce à une promotion – le modèle pour Doberman coûte en fait 115 €) mais il semble que cet investissement sera sur du long terme !

Sachez en tout cas qu’il est très léger, se lave, ne se tasse pas, est bon pour prévenir l’arthrite du chien, restitue la chaleur de l’animal sans conserver l’humidité, et les tailles qu’ils conseillent sur le site sont tout à fait adaptées aux races citées. Nous avons décidé de dépenser un peu plus pour notre chienne, mais c’est pour son bien, et finalement pour le nôtre puisque nous n’aurons plus à lui racheter un tapis tous les 3 mois ! On lui a laissé un vieux tapis pour ses réminiscences de tétées, et elle dort maintenant sur un lit qui semble aussi neuf que la première fois, au bout de 2 mois d’utilisation !

Lit pour chien - Doberman 3

Lit pour chien - Doberman 1

Lit pour chien - Doberman 2

 

 

 

 

 

Voilà, nous sommes devenus pro « Dog’s companion », mais c’est justifié. Et notre Gaïa semble passer de très bonnes nuits, comme vous pouvez le constater ! Vous connaissiez, vous…? 🙂

Aloux