Stérilisation de la chienne : bienfaits et conséquences

sterilisation chienneBonjour à tous !

Après plusieurs semaines d’absence, me revoilà… En espérant que vous me le pardonnerez, internet m’a joué des tours ! C’est ça, d’habiter à la campagne !

C’est avec un sujet qui prête à polémique que je reviens sur la toile, car nous sommes en plein dedans, avec notre Doberman femelle : les bienfaits et les conséquences de la stérilisation de la chienne.

Pourquoi faut-il faire stériliser sa chienne ?

Il est reconnu aujourd’hui que si l’on n’a pas l’envie de faire avoir des portées à sa chienne, il faut la faire stériliser afin d’éviter toute grossesse non désirée, mais aussi tout un tas de maladies graves : cancer des ovaires, de l’utérus, des mamelles, de la rate… En fait, cancer de tout ce qui touche de près ou de loin à son système reproductif.

Quand faut-il faire stériliser sa chienne ?

Alors là, je ne vous cache pas que les rumeurs vont bon train et qu’il est difficile de faire la part des choses :
– Une première dit qu’il faut laisser à la chienne le temps d’avoir une première fois ses règles.
– Une deuxième affirme qu’il faut faire faire à la chienne au moins une portée.
– Une dernière dit qu’il faut absolument la faire stériliser avant ses premières chaleurs.

Comment savoir qui dit vrai ? C’est à vous, le maître, de prendre cette décision en fonction de l’avis de votre vétérinaire et de vos convictions, malheureusement.

Si vous souhaitez savoir comment nous nous sommes décidés, c’est en se basant sur de récentes études qui semblent prouver que faire stériliser sa chienne avant ses premières chaleurs (donc entre 6 et 12 mois en fonction des races, voir avec votre vétérinaire) réduisent de 99,95% tout risque de maladie liée à ses hormones (donc tumeur mammaire, grossesses nerveuses, infections utérines, et tant d’autres). Si on attend ses premières chaleurs, on chute à 90% ; ses deuxièmes chaleurs, 74% ; et au-delà, c’est trop tard pour faire la différence. Il ne nous en a pas fallu plus, surtout que notre vétérinaire de l’époque abondait dans ce sens.

A vous maintenant de faire votre choix.


Qu’implique l’intervention en elle-même ?

stérilisation chienneVotre chienne sera opérée, donc anesthésiée et pansée. Les risques sont les mêmes que pour nous, humains : intolérance à l’anesthésie, complications lors de l’intervention, mauvais rétablissement… Soyez sûrs de votre vétérinaire, faites stériliser votre chienne quand elle est jeune et en pleine forme pour bien s’en remettre, et tout devrait bien se passer.

 

Quelles sont les conséquences de la stérilisation ?

Les bienfaits, nous en avons parlé plus haut : épargner à votre chienne tout un tas de maladies qui pourraient écourter sa durée de vie, ou tout du moins la rendre bien plus difficile. Ca pèse très lourd dans la balance du comparatif !

Les conséquences que vous risquez de provoquer sont variées et variables, puisque ça agit sur les hormones et ça dépend des chiennes : prise de poids, moins beaux poils, comportement altéré (moins joueuse, ou plus aigrie, etc.), incontinence… Difficile d’en faire une liste exhaustive. Certaines chiennes ne connaîtront aucun effet secondaire, d’autres en cumuleront peut-être. Sachez que le premier cas est bien plus souvent constaté que le second, rassurez-vous.

Notre expérience : l’opération

Notre vétérinaire a pris la peine de faire analyser le sang de notre chienne afin de tester sa tolérance à l’anesthésie. L’opération s’est donc très bien passée.

stérilisation chienneNotre « toutoute » n’avait que 7 mois, puisque c’était avant ses premières chaleurs ; on ne peut pas dire qu’on la connaissait encore par coeur, et nous n’avions pas trouvé indispensable de lui faire faire un pansement trop conséquent. Erreur : dès la cicatrisation commencée, ça l’a démangée, et elle est parvenue à le détériorer. Nous avons donc dû retourner chez le vétérinaire pour lui faire un pansement digne de ce nom, avec bandage intégral de la taille, bien serré, qu’elle ne puisse pas le retirer. Je vous conseille donc de ne pas lésiner !

Elle s’est remise très bien et la cicatrice est invisible. Elle n’a même pas été groggy quand on l’a récupérée après l’opération, mais c’est un Doberman ; on connaît la vitalité de cette race de chien. En bref, opération parfaitement menée et passée.

Notre expérience : effets secondaires

Notre chienne a aujourd’hui 3 ans et n’a effectivement connu aucune maladie notoire. Son comportement ne s’est pas altéré, très joueuse, affectueuse, etc., elle a une ligne et un pelage parfaits.

Malheureusement, elle a hérité de l’incontinence pendant son sommeil vers 2 ans. Attention, quand on parle d’incontinence, ce n’est pas non plus « les grandes eaux » : ce sont des fuites, plutôt. Mais nous avons bien entendu consulté pour savoir ce qu’on pouvait faire.

Notre vétérinaire nous a donc prescrit un médicament pour ce type de symptôme, et ça a très bien marché. Il faut adapter la dose afin qu’elle soit au minimum : on commence 2 fois par jour, et si le symptôme a disparu, on passe à 1 fois, puis 1 fois tous les 2 jours, etc. jusqu’à trouver la dose idéale sans réapparition.

Doberman chienne stériliséeMais au bout d’1 an, nous avons dû revenir à la dose d’origine, en vain : elle a eu à nouveau des fuites. Nous avons donc changé de médicament la semaine dernière.

Ca nous chiffonne de devoir la « médicamenter » ainsi alors qu’elle est encore jeune. Mais quand on voit autour de nous les chiennes qui enchaînent les opérations pour des tumeurs parce que les maîtres ignoraient l’importance de la stérilisation, on ne regrette pas.

Si son incontinence persiste malgré tout, il restera la solution d’une nouvelle opération pour « remonter » la vessie. Mais nous n’en sommes pas encore là.

 

Conclusion

Attention, conclusion complètement subjective, mais sincère, puisque ce n’est que mon avis : faites stériliser votre chienne au plus tôt.

Je ne vous ai pas caché les risques, mais les maladies que connaissent les chiennes non-stérilisées sont affreuses et leur infligent trop de souffrances par les opérations des tumeurs qui apparaissent. Les conséquences de la stérilisation sont trop aléatoires pour vous bloquer, et je n’ai jamais croisé de chienne ayant connu de symptôme vraiment prononcé, si ce n’est la nôtre avec ses petites fuites urinaires nocturnes, ponctuelles et traitables.

Je vous tiendrai au courant si l’état de notre chienne évolue. Elle pète la forme, c’est un magnifique Doberman en pleine santé, joueur, sportif, dynamique, affectueux, avec un bel appétit… Que demander de plus ? 🙂

Aloux

No votes yet.
Please wait...

2 comments

  • Magali Le Roux on juillet 20, 2014 at 11:28 said:

    Très intéressant comme sujet.
    On m’a récemment posée la question mais, malgré les risques à prendre quand on ne stérilise, je doute trop de vouloir lui faire une portée ou non. Donc je préfère ne pas la stériliser.

    Mais si jamais je décide de la stériliser après 2 ou 3 ans, y a-t-il des risques de maladie? ou est-ce que cela ne change rien?
    Merci pour ta réponse

    Magali

    • Aloux on juillet 21, 2014 at 9:10 said:

      Bonjour Magali,
      Effectivement, il semble que si tu attends plus longtemps que ses 2 premières chaleurs, il sera trop tard pour la faire stériliser dans le but de réduire les risques de maladie.
      Mais évidemment, si tu souhaites lui faire avoir des petits…
      A ta disposition,
      Aloux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *